Réponse du Conseil Général

Publié le par Sidéro

Le Groupement des riverains des Coquetiers qui avaient contacté le Conseil général de Seine-Saint-Denis ont reçu le courrier suivant.

Bobigny, le 29 juin 2006


Madame, Messieurs,

J'ai bien reçu votre courrier du 7 mars 2006 et vous assure de l'intérêt que le Conseil général porte à préservation des anciennes gares de la ligne des Coquetiers.
C'est pourquoi je vous prie de trouver ci-joint copie du courrier que j'adresse ce jour à Monsieur le Président de la SNCF concernant ce dossier.

Je vous prie de croire, Madame, Messieurs à l'assurance de mes salutations distinguées.
Bien cordialement

Hervé Bramy



Courrier adressé à Monsieur Gallois, président de la SNCF :

Bobigny, le 29 juin 2006

Monsieur le Président,

Comme vous le savez, le Conseil général de Seine-Saint-Denis suit de près le réaménagement en tram-train de l'ancienne ligne des Coquetiers qui constitue un projet structurant de transport de voyageurs et de desserte de l'Est du département.

Il importe que ce projet auquel participe le Département, s'inscrive dans une approche urbaine et paysagère de qualité en partenariat avec les collectivités locales concernées.
Dans cette perspective le Conseil général a initié une étude de piste cyclable et d'insertion paysagère à laquelle sont associées les villes et la SNCF.

Cette étude a mis en évidence la préservation, la mise en valeur et la reconversion des anciennes gares. En effet, ces gares, certes modestes dans leur architecture, constituent des repères urbains et portent la mémoire de l'ancienne ligne des Coquetiers dont l'importance a été décisive dans le développement de l'est du territoire de la Seine-Saint-Denis. A ce titre elles constituent un patrimoine départemental auquel les communes et le Conseil général sont fortement attachés.

Cet attachement s'est manifesté dans la presse, a suscité la création d'un Groupement des riverains pour la défense des Coquetiers, mobilisé aux côtés des associations locales, et a conduit les élus du département à s'émouvoir de la destruction éventuelle de ces gares, comme vous pourrez en juger par les courriers que j'ai reçus, joints à la présente.

En effet le projet initial de tram-train ne prévoyait pas de nouvel usage pour les anciennes gares et avait programmé leur démolition. Cependant devant la mobilisation locale, et dans le cadre de la concertation engagée à l'occasion des études d'accompagnement du projet, vos services ont été amenés à proposer l'acquisition des anciennes gares aux villes concernées et des conventions sont en cours de négociation;

Ces négociations sont bien avancées concernant les anciennes gares de l'Abbaye, à Livy-Gargan et des Pavillons-sous-Bois. Des problèmes subsistent concernant celle des Coquetiers à Villemomble, et surtout pour celle de l'Allée de la Tour Rendez-vous, sur la même commune. Vos représentants envisageraient la démolition de ces gares à très court terme, celle de l'Allée de la Tour devant intervenir courant juin.

Or, si le Conseil général partage le souci de la SNCF de conduire au terme prévu le projet de tram-train, il ne faudrait détruire aucune des quatre gares dont la valeur patrimoniale tient justement à ce quelles constituent un ensemble, la mémoire de la ligne des Coquetiers, et apporte son soutien aux habitants, aux associations et aux élus qui se mobilisent pour leur préservation.

Je vous demande donc de bien vouloir surseoir aux démolitions que vous envisagez, et propose, concernant la gare de La Tour, que le Département contribue, en partenariat avec la ville et en liaison avec vos services, à une étude-diagnostic pour la reconversion de cette gare.

La préservation et la reconversion de l'ensemble des quatre gares de la ligne des Coquetiers devraient contribuer à mettre en valeur des aménagements du futur tram-train dans une perspective exemplaire de développement durable, associant la SNCF et les collectivités locales.

J'ajoute que le Conseil général de la Seine-Saint-Denis, dans le cadre de sa politique de développement culturel et d'inventaire du patrimoine départemental, prévoit la publication d'un fascicule de la collection éditée par le Département "Patrimoine en Seine-Saint-Denis", consacré à la ligne des Coquetiers.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de mes salutations distinguées et les plus cordiales.

Hervé Bramy

Publié dans actualité

Commenter cet article